• c/o Winds of Hope Foundation 20 avenue de Florimont, 1006 Lausanne Suisse
  • +41 (0)21 320 77 22
  • info@nonoma.org

Winds of Hope

Prévenir - Fédérer - Plaider pour combattre les souffrances oubliées ...

Informations générales

Winds of Hope

Fondation suisse fondée en 1999
par Bertrand Piccard et Brian Jones

logo WoH

Contact

20, avenue de Florimont
1006 Lausanne – CH
Tél : +41 21 320 77 22
Fax: +41 21 320 77 00
info@windsofhope.org
www.windsofhope.org

Equipe

Philippe Rathle, directeur
Caroline Guye, communication

Activités

Information préventive
Détection précoce
Soins de santé primaire
Fédération de la lutte contre le noma
Plaidoyer

Présentation

WoH BP et BJ Niger DSC01250

Winds of Hope est une fondation à but humanitaire déclarée d’utilité publique dont le but est de venir au secours des enfants victimes de guerres, catastrophes, maladies ou conflits. Elle s’attache plus particulièrement à combattre les souffrances ignorées ou oubliées de ces enfants. Son premier objectif est l’élimination du noma.

La Fondation Winds of Hope s’est ainsi donnée les trois missions suivantes : Prévenir, Fédérer, Plaider en agissant toujours à deux niveaux :

  • au niveau caritatif sur le terrain pour pouvoir agir rapidement à court terme
  • au niveau politique national et international pour pérenniser à long terme.

Domaines d'intervention

Prévenir

Combattre le noma avant son apparition ou dès les premiers signes de la maladie, telle est la démarche de Winds of Hope dont toutes les actions misent sur l’information préventive, la détection précoce et les soins de santé primaires.

Sa volonté première n’est pas de se substituer à des organisations gouvernementales ou humanitaires actives sur le terrain mais de leur donner les moyens de mettre en place des programmes de prévention simples et peu coûteux, à fort effet multiplicateur, accessibles et utiles au plus grand nombre.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Fédérer

Former une chaîne de lutte contre le noma en rassemblant tous les acteurs engagés dans la lutte contre le noma pour leur permettre d’échanger leurs expériences, harmoniser les pratiques, développer des synergies, renforcer l’efficacité du travail sur le terrain, et parler d’une seule voix auprès des autorités.

Plaider

Mener des activités d’information et de plaidoyer en faveur de l’élimination du noma, à travers des conférences et des audiences avec des autorités gouvernementales. Bertrand Piccard et Brian Jones utilisent leur notoriété afin de mobiliser la communauté internationale, l’opinion publique, ainsi que les pouvoirs politiques, financiers et économiques.

WoH Plaider BP JZ Vokuma IMG_0839

Actions

Partenariat OMS

15 années de partenariat avec l’OMS et les Ministères de la Santé de 7 pays (Sénégal, Mali, Burkina Faso, Niger, Mali, Bénin et Togo) ont permis le lancement de programmes nationaux de lutte contre le noma abandonnés initialement faute de financement.

WoH Signature OMS

Les 3 millions de francs investis par WoH ont permis à ces pays de mener des campagnes nationales à grande échelle de sensibilisation et de formation des agents. L’action vise à instruire et former le personnel sanitaire, en cascades successives allant du niveau national à travers les échelons régionaux et sous-régionaux jusqu’au niveau local.

WoH PNLN DSC01254
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

du côté du terrain

La Fondation finance plusieurs initiatives privées menées par des ONG dont les objectifs sont toujours ceux de la prévention, la détection précoce, la sensibilisation des villageois, la formation du personnel sanitaire local, la réhabilitation et la réinsertion sociale. Elle soutient notamment directement quelques associations en pointe dans la lutte contre le noma :

  • la Fondation Sentinelles dans son action à Zinder au Niger et à Ouagadougou au Burkina Faso
  • le Centre médico-chirugical pédiatrique Persis à Ouahigouya au Burkina Faso
  • les infirmières d’Ensemble pour Eux qui assurent tous les indispensables soins pré et post opératoires des enfants atteins de noma
  • Physionoma, association regroupant physio et logo thérapeutes essentiels pour réapprendre à manger, parler et exprimer ses sentiments avec le visage.

Féd. Int. NoNoma

WoH a créé en 2003 la Fédération internationale NoNoma (FINN). Depuis, elle organise et finance chaque année l’assemblée générale et la table ronde de la Fédération qui se tient sur 2 jours et regroupe une trentaine d’associations, fondations et ONG humanitaires. Elles y échangent leurs expériences et développent des collaborations tant localement qu’internationalement pour une meilleur efficacité de leurs actions. Sont également conviées des organisations internationales telles que l’OMS, La FDI, MSF ou encore Mercy Ships.

AG 2011 373*280
WoH photo Droits de l'homme

Droits de l'homme

En mars 2012, à l’initiative de WoH et de M. Jean Ziegler, le Conseil des Droits de l’Homme a voté un texte sur la relation qui existe entre la sévère malnutrition, les maladies infantiles (en particulier le noma) et les droits humains de l’enfant. Le résultat en est une 1ère reconnaissance internationale officielle du noma en tant que marqueur absolu de la pauvreté extrême et une obligation faite à tous les Etats confrontés au noma de prendre un certain nombre de mesures d’informations, de formation, de prévention et de prise en charge.

Noma Day

En 2008, WoH a mis sur pied, en collaboration avec la FINN, la 1ère manifestation internationale dédiée aux enfants victimes de cette maladie, le Noma Day, journée scientifique et d’information organisée en marge de l’Assemblée Générale de l’OMS et en collaboration avec celle-ci. Le succès de cette entreprise a permis de faire sortir de l’ombre le « visage de la pauvreté » et de collecter près d’1 million de francs suisses pour augmenter les actions de prévention.